Comment utiliser une tablette tactile quand on ne peut pas la toucher ?

Utiliser un smartphone ou une tablette est un jeu d’enfant. Mais lorsque l’on est atteint de paralysie ou parésie cela est tout bonnement impossible.
 
Pour un ami ayant une très importante perte de motricité, j’ai cherché puis construit 3 prototypes lui permettant d’interagir avec une tablette Android.

Depuis mon début de carrière de développeur j’entend parler d’accessibilité sans vraiment m’y être vraiment intéressé. On pense généralement à une perte de vision ou d’audition mais que faire quand on ne peut même pas toucher un écran tactile ? Comment lancer une app, cliquer, scroller, swiper quand on ne peut à peine bouger ? 
 
 Vu que chaque handicap est différent, pas facile de trouver une solution ultime répondant aux besoins de tous. Il faut donc faire du sur-mesure.
 
 Cet ami a pour souhait principal la lecture. On sait tous que la lecture permet de s’évader. Avec les applications Kindle, Kobo, Google Livres une tablette devient une gigantesque bibliothèque. Cependant comment tourner les pages à distance ? A l’air du conversationnel on pourrait penser qu’un “Ok Google, tourne la page” fonctionnerait. Mais non, il semble que personne chez Google et Amazon n’ai envisagé cette fonctionnalité.

Mon premier prototype est un simple bouton déporté. En appuyant dessus, le signal demande à l’application de tourner la page en simulant un changement de volume. Simple à fabriquer avec un Arduino, cela ne permet pas de lancer l’app, choisir un livre ou revenir en arrière mais c’est un début prometteur.

Prototype #1

Deuxième prototype cette fois-ci avec 3 boutons.
Le premier active/désactive “Voice Access” de Google, cela permet d’afficher un numéro autour de chaque élément cliquable de l’interface. En énonçant le numéro, Voice Access clique pour vous sur l’élément. J’aurais pu m’arrêter là si les applications de lecture d’ebook intégraient des icônes pour changer de page. Le problème c’est qu’aucun élément cliquable n’est visible durant la lecture, il faut toujours swiper pour changer de page. 
Le deuxième et le troisième bouton permettent donc d’aller à la page suivante ou précédente.

Prototype #2

On se rend compte ici que malgré les efforts d’accessibilité offert par le système d’exploitation, si les applications ne jouent pas le jeu, ça ne sert pas à grand-chose.


Enfin, lire des livres sur une tablette c’est bien mais échanger des emails, parcourir le web, regarder des chaines YouTube c’est encore mieux. Avec ce troisième prototype j’ai essayé de rendre cela possible. Toujours 3 boutons, mais un joystick en plus.
 Le premier bouton permet d’activer/désactiver Voice Access.
 Le second bouton commute le joystick en mode souris ou clavier.
 Le troisième bouton clique en mode souris ou appuie sur enter en mode clavier.
 Le joystick, dans son mode souris permet de déplacer le curseur d’une souris. Dans le mode clavier, il permet de naviguer d’élément en élément et de scroller.
 En fonction de l’application et du besoin d’interaction, il est possible d’alterner entre ces 3 modes.

Prototype #3

Merci d’avoir lu cet article. J’espère qu’il vous aura sensibilisé sur l’importance de l’accessibilité des sites et applications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *